Une fois de plus, l’humoriste guinéen ‘’Mamadou Thug’’ s’est fait entendre après sa présence dans les rangs des manifestants du FNDC le jeudi dernier qui protestaient contre la détention illégale de ses leaders et contre le changement de la constitution en République de Guinée.

 

 

Arrêtés le lundi 14 octobre dernier, et condamné quelques jours après, les anciens artistes Elie Kamano et Bill de Sam sont toujours détenus à la maison centrale de Conakry. Une situation qui indigne Mamadou qui a poussé un coup de gueule contre les autorités guinéennes.  

 

« C’est une injustice, leur condamnation et notre justice est téléguidée donc cela n’aide pas le gouvernement en particulier M. le Président de la République. Ils peuvent venir nous arrêtés tous car la place de Élie Kamano et le grand frère Bill de Sam n’est pas en prison et de surcroît, ils n’ont rien fait de mal sauf dire #Amoulanfé. (Exprimer leurs désaccords contre le projet de nouvelle constitution) Donc Mamadou Thug aussi réitère depuis son Cosa (quartier de Conakry) #AmoufuckingLanfé et respectons notre constitution ».

 

Selon generation224 le grand Thug guinéen, lui-même se trouve dans le collimateur des autorités du pays depuis un certains temps, et malgré tout il réitère son « Amoulanfé…. » des milliers de fois sans vergogne.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris