Cette fois c’est du côté de la France ou il séjourne dans le cadre de son travail depuis la fin de l’année 2019, que le reggae-man guinéen ‘’Takana Zion’’ s’est exprimé une fois de plus sur la situation actuelle et la crise socio-politique que traverse la Guinée en ce moment.

 

 

Invité à la radio France international, dans l’émission ‘La libre antenne‘’. Droit dans ses bottes en qui concerne la question de 3ème mandat en Guinée ‘’Le Mangana’’ affirme :

 

« J’ai le droit de m’exprimer sur les choses qui se passent sur la vie sociopolitique du pays, je donne mes avis sans prendre parti. On a commencé le combat contre le 3ème mandat très tôt avec Wonkhai 2020. J’ai été arrêté, on a assez fait et le slogan Amoulanfé que le peuple utilise aujourd’hui pour combattre le 3ème mandat vient de moi. C’est sur une de mes vidéos que j’ai réalisée chez moi à Zion city.

 

A chaque fois qu’il y a des tueries, je les ai dénoncées. Mais je ne peux pas suivre le FNDC ou autres, car derrière le FNDC et tous ces mouvements-là, c’est la politique. Le vrai peuple de Guinée n’a pas encore dit son mot,  tout le monde n’arrive pas à s’y reconnaître. Parce qu’il y a des intentions derrière. »

A-t-il expliqué entre autres sur les diverses sujet autour desquelles il s’est exprimé notamment de la musique guinéenne et de la nouvelle génération.

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris