François Kamano

 

Le syli National de Guinée a décroché son ticket d’entrée à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations en restant invaincu pendant toutes  les phases éliminatoires de la compétition  et il a également fini en tête de son groupe.

 

Après donc cette qualification, le 31 décembre dernier le sélectionneur guinéen Paul Put avait affirmé qu’il atteindra les demi-finales de la prochaines CAN-2019. Une affirmation qui a fait beaucoup de bruit de part et d’autres  chez les supporters de la Guinée.

 

 

Quelques jours après le président de la Fédération Guinéenne du Football (FEGUIFOOT) a rectifié  le tir et maintenant c’est au tour de François Kamano d’en faire autant.

 

L’attaquant des Girondins de Bordeaux titulaire indiscutable de la sélection guinéenne depuis 2015 a affirmé sur la Radio France Internationale que son équipe visait très haut dans cette compétition.

 

« L’objectif c’est d’aller le plus loin possible parce que nous avons une bonne équipe maintenant. Nous serons une belle surprise dans cette compétions car il n’y a pas de raison de s’arrêter après tout ce qu’on a fait lors de la phase éliminatoire , nous sommes confiants et l’objectif c’est d’atteindre les demi-finales, et ensuite  la finale aussi.» a-t-il lancé.

 

 

Travailler le mental de l’équipe pourra nous aider à la CAN

 

Après donc cette mise au point, l’attaquant de la sélection guinéenne a toutefois  affirmé qu’il reste quelques aspects à retravailler comme la morale de l’équipe avant de débuter  la compétition :

«Aujourd’hui, notre force c’est notre jeunesse.  Cependant, il nous reste à travailler l’aspect mental, qui de fois peut être notre faiblesse. Et je suis sûr que cela nous sera bénéfique. » A-t-il dit.

 

La plus prestigieuse compétition du continent noir aura lieu au mois de juin prochain en Egypte et nous attendons de voir quelle sera la place des footballeurs guinéens.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris