Nous arrivons à la fin de cette affaire de Syligate qui a vu la suspension de 7 ans pour le vice-président de la fédération guinéenne de football Amadou Diaby et du technicien belge Paul PUT jusqu'au mois de juillet 2019 entraîneur du Syli National.

 

 

Ce vendredi 28 février à Lausanne en suisse, les différentes parties de cette affaire de syligate sont entendues au tribunal arbitral de sports (TAS). Pour ce rendez-vous,

 

« L'entraîneur PAUL PUT absent à l'audience. Une information capitale pour les accusateurs. La Commission d'éthique de la Fédération Guinéenne de Football avait la responsabilité de favoriser la présence du Belge et d'autres personnes qu'elle avait citées lors de l'instruction. Cet état de fait n'a eu aucun impact sur le procès. Tous les documents et preuves des parties en conflit sont sur la table. Les juges indépendants ont pris acte. » Nous indique une source proche du dossier.

 

Nous y reviendrons

 

Mohamed Max Camara

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris