Décédé le lundi 12 Août 2019, Ange Didier Houon, alias DJ Arafat a eu droit à une grande veillée artistique qui a duré toute une nuit avec plusieurs artistes africains. Inhumé autour de 8 heures le samedi 31 août 2019 au cimetière de Williamsville, la tombe de la star ivoirienne du coupé-décalé DJ Arafat, a été profanée par des fans (Chinois) quelques minutes après.

 

 

En effet, les « Chinois » ont profané la tombe de leur idole quelques minutes après son inhumation. Ils ont pris le soin de retirer le cercueil de la tombe, de l’ouvrir avant de déshabiller le corps pour s’assurer que c’était bien la star du coupé-décalé. Il a été inhumé à nouveau par la suite.

 

A en croire un fan de Yôrôbô, « c’est le ministre d’Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko, parrain de l’artiste, qui aurait dû prendre toutes les précautions, avec le comité d’organisation et la commission chargée de la sécurité, pour éviter ce qui est arrivé ». En effet, ceux-ci se disent être en colère après leur mise à l’écart pendant l’enterrement.

 

Une affaire que la préfecture d’Abidjan ne compte pas laisser impunie. Selon le point fait par le Préfet de la capitale ivoirienne, Vincent Toh Bi Irié, l’enquête ouverte a déjà permis d’interpeller douze (12) personnes.

 

 

« Les enquêtes se poursuivent pour l’interpellation de tous les coupables et pour situer les responsabilités à tous les niveaux », a-t-il précisé avant de rassurer que les enquêtes se poursuivent. 

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris